La question du changement d’assurance a longtemps été le sujet d’une grande controverse. Depuis quelques années, plusieurs textes de lois ont été votés afin d’assainir la concurrence entre les sociétés d’assurances, et de faciliter le processus de changement d’assurance. À présent, il est aisé de changer d’assurance auto pour des raisons économiques ou de satisfactions. Comment faire pour changer d’assurance auto en cours d’année ?

Étape 1 : faites une étude comparative des offres disponibles

Lorsque vous désirez changer d’assurance auto en cours d’année, c’est parce que vous n’êtes pas satisfait des prestations de votre actuel assureur. Pour éviter la même déception avec le prochain, prenez le soin de faire une évaluation minutieuse de chaque point du nouveau contrat et de le comparer à d’autres.

Parmi les différents points qui feront l’objet de votre comparaison, il y a le tarif. Afin de faire des économies, choisissez le tarif le plus avantageux. Comparez ensuite les garanties et les exclusions au niveau de chaque offre. Ces points sont les plus importants, car ils permettent de juger la qualité de l’offre proposée. Il ne serait d’aucune utilité d’opter pour une assurance moins chère, mais qui ne vous couvre pas correctement.

A découvrir également  Assurance Santé collective : que considérer pour le choix ?

Pour faire la comparaison, vous pouvez aussi laisser les simulateurs faire le travail à votre place. Cette méthode est plus simple, plus rapide et plus économique. De plus, les simulateurs sont faciles d’accès sur le Net.

Étape 2 : résiliez le contrat d’assurance

Avec l’avènement de la loi Hamon qui est un prolongement de la loi Chatel, il est possible de résilier un contrat d’assurance en cours d’année (avant la date d’anniversaire). Cela n’est autorisé qu’à une seule condition : le contrat d’assurance doit être âgé d’un an au moins. Passé ce délai, la résiliation peut avoir lieu sans qu’aucun frais ne soit appliqué.

Deux options s’offrent à vous pour résilier le contrat. Soit vous laissez le nouvel assureur géré les formalités à votre place (ce qui est plus simple), soit vous vous en chargez personnellement. Pour la deuxième option, vous devez écrire une lettre résiliation à votre assureur pour l’informer de votre décision.

Dans la lettre, vous devez inscrire vos noms et prénoms, votre adresse, le nom et l’adresse de l’assureur, l’immatriculation du véhicule et enfin, le numéro et la date de souscription du contrat.

Étape 3 : souscrivez à une nouvelle assurance

Après avoir rompu les termes de votre ancien contrat d’assurance, il faudra une nouvelle assurance pour votre véhicule. Avant qu’une compagnie n’accepte de couvrir votre véhicule, elle exige le relevé d’information. C’est un document qui regroupe toutes les informations relatives à votre vie d’assurer. Le relevé d’information comprend :

  • vos noms, prénoms et adresse,
  • le numéro d’immatriculation du véhicule à assurer,
  • le numéro et la date de délivrance de votre permis,
  • la liste de tous vos assureurs passés,
  • les rapports détaillés de tous vos sinistres,
  • le coefficient bonus-malus.
A découvrir également  Quel est le taux d'une assurance emprunteur ?

Avec l’ensemble des informations contenues dans le relevé d’information, le nouvel assureur pourra évaluer approximativement votre niveau de risque. Ainsi, le prix de vos cotisations annuelles pourra être fixé.

Pour obtenir le relevé d’information, soit vous le faites dans votre lettre de résiliation, soit vous faites une demande par courrier, par téléphone ou par mail à votre ancien assureur. Si vous optez pour la demande par courrier, le relevé d’information sera dans votre boîte postale sous deux semaines.