La prime de reprise de voiture (aussi connue sous le nom de prime à la conversion) est une aide qu’a mis en place le gouvernement français afin d’encourager les citoyens à acheter deux types de véhicules en particulier : les véhicules écologiques (qui fonctionnent avec de l’énergie renouvelable ou électrique) ou des véhicules d’occasion. C’est sur ce deuxième cas de figure dont nous allons nous pencher et traiter plus en détail dans notre article du jour.

Présentation générale de la prime de reprise d’une voiture pour l’achat d’un véhicule d’occasion

Classée parmi les aides gouvernementales les plus appréciées et les plus sollicitées de France, la prime de reprise d’une voiture pour l’achat d’un véhicule d’occasion fonctionne selon un principe relativement simple : toute mise en rebut dans un centre de véhicules hors d’usage (ou VHU) d’une voiture déjà utilisée (qui a déjà roulé) et fonctionnant avec de l’énergie classique polluante, soit, une mise à la casse de cette dernière, une prime variant entre 1 000 € et 2 000 € est automatiquement attribuée selon :

  • Le type du nouveau véhicule qui sera acheté (dans notre cas, une voiture d’occasion) ;
  • Les conditions de la concession.
A découvrir également  Rouler sans assurance moto : quelles sont les risques encourus ?

presentation generale prime reprise voiture achat vehicule occasion

La démarche à suivre pour bénéficier de la prime de reprise d’une voiture dans le cas de l’achat d’un véhicule d’occasion

Si vous souhaitez bénéficier de la prime de reprise lors de l’achat d’un autre véhicule d’occasion, il est conseillé de privilégier la reprise de voiture par un professionnel des véhicules et de l’automobile, nous pouvons notamment vous citer :

  • Les concessionnaires ;
  • Les casses ;
  • Les mandataires ou garages, etc.

Par ailleurs, il est important de noter que le gouvernement français propose à son tour plusieurs types d’aides financières si vous souhaitez bénéficier d’une prime de reprise, entre autres, des primes cumulables, concessionnaires ou même à la reprise sans prime, notamment :

  • La prime de reprise d’une voiture lors de l’achat d’une voiture d’occasion (celle dont nous vous parlons dont notre article) ;
  • La prime de remplacement d’une voiture diesel par une voiture neuve ;
  • La prime de remplacement d’une voiture (diesel ou essence) par une voiture électrique ou fonctionnant avec de l’énergie renouvelable, etc.

Cependant, les montants de ces primes varient d’une année à une autre, il est donc essentiel de vérifier l’éligibilité de la situation pour chaque cas de figure à ces aides gouvernementales, mais surtout veiller à choisir la bonne prime selon le véhicule d’occasion que vous allez acheter, mais surtout celui que vous possédez et dont vous souhaitez vous en séparer.

A découvrir également  Quels éléments sont à surveiller pour une assurance quad pas cher ?

À noter que le type de carburant avec lequel fonctionne la voiture que le particulier souhaite vendre peut avoir un grand sur le montant, mais notamment sur l’obtention ou non de la prime de reprise dans le cas d’une voiture d’occasion.

Si toutes les conditions sont remplies et que le gouvernement juge que votre situation est éligible à la prime de reprise pour l’achat d’une voiture d’occasion, vous devrez à ce stade réunir un dossier que vous irez déposer au niveau de l’ASP (l’Agence de Services et de Paiement) de votre ville. Ce dossier doit être composé des pièces justificatives suivantes :

  • Votre RIB (relevé d’identité bancaire) ;
  • Votre avis d’imposition ;
  • La copie du certificat d’immatriculation ou celui de la carte grise de la voiture d’occasion que vous souhaitez acheter ;
  • La facture du véhicule d’occasion que vous souhaitez acheter ;
  • La copie de la carte grise de la voiture dont vous vous êtes séparé en mentionnant « vendue », cédée le… Accompagné de la date ou cela a été fait ;
  • L’attestation d’assurance de la voiture dont vous vous êtes séparé (celle-ci doit obligatoirement être à jour).