assurance vie fiscalité

L'assurance vie est un produit financier permettant aux souscripteurs de faire des épargnes tout en bénéficiant de plusieurs avantages, notamment en fiscalité. Cette formule de contrat est particulièrement intéressante en cas de décès du souscripteur, car elle prend en charge ses dettes, ses prêts hypothécaires et même les frais des funérailles. 

Cependant, elle est tout aussi avantageuse en cas de vie du souscripteur.

Qu'est-ce qu'une assurance vie ?

L'assurance vie est une formule de contrat permettant d'épargner de l'argent dans le but de le transmettre à un bénéficiaire. Ce placement financier permet également au souscripteur de percevoir des intérêts sur son contrat en fonction de son investissement.
En cas de décès, les intérêts seront transmis au bénéficiaire de son choix ; il peut s'agir de ses enfants, de son conjoint, de ses frères, de ses sœurs, de son concubin, etc. Le contrat d'assurance vie n'est pas uniquement perçu qu'en cas de décès contrairement à ses idées reçues, en effet, en cas de vie du souscripteur, le bénéficiaire est titulaire des fonds et peut récupérer les capitaux librement. 

Actuellement, l'assurance vie est principalement utilisée comme étant un contrat d'épargne béni tout en bénéficiant d'avantages fiscaux liés à la transmission du patrimoine.

A découvrir également  Comment pronostiquer sur le hockey sur glace en Allemagne ?

Quels sont les différents contrats d'assurance vie ?

Il existe plusieurs types de contrats d'assurance vie, en fonction des placements que le souscripteur souhaite entreprendre. Voici les principaux types de contrats d'assurance vie :

  • Contrat en euros ;
  • contrat en unité de compte ;
  • contrat en unité de compte.

Le contrat en euros est un contrat établi sur un type de support : les fonds en euros, c'est-à-dire que les épargnes placées par le souscripteur sont sous forme de fonds en euros. Ce type de contrat est constitué également de certains placements obligatoires comme les placements immobiliers, monétaires ou encore des actions. Les contrats en euros ne soumettent pas vos épargnes aux fluctuations du marché, en d'autres termes, c'est une solution sécurisante de conserver vos placements sans risque de perte en capital.
Le contrat d'assurance vie en unité de compte quant à lui permet d'investir plusieurs formes d'instruments financiers à l'image des actions. La valeur de ce type d'épargne varie selon l'évolution du marché de référence. Enfin, le contrat multisupport cumule les deux types d'épargne ; ainsi, il comprend les investissements libellés en unité de compte ou en euros.

Quels sont les avantages fiscaux d'une assurance vie ?

La souscription à une assurance vie peut s'avérer intéressante en termes de fiscalité. Durant votre période d'épargne, l'assurance vie ne vous est imposée qu'en cas de gain produit perçu ; cela signifie que la taxation n'intervient que si vous effectuez un rachat partiel ou total et seulement les plus-values sont taxées sans que la part du capital investi ne soit impliquée.

A découvrir également  Comment faire la renégociation d'une assurance emprunteur ?

Le taux d’imposition dépend de la période de versement et de l'antécédence du contrat, en l'occurrence :

  • retrait moins de 4 ans ;
  • retrait entre 4 et 8 ans ;
  • retrait plus de 8 ans. 

Par ailleurs, après 8 ans, il est possible d'effectuer un abattement non imposé d'un montant de 4600 euros pour une personne et de 9600 euros pour un couple. À noter qu'en cas de décès du souscripteur, certains bénéficiaires comme le conjoint et les partenaires de PACS, mais également, dans certaines situations, les frères et sœurs ne sont pas concernés par le droit de succession.